Disponible à partir de Novembre 2017 – été 2018 ; théâtres, festivals, salles de concert, concerts privés.

Un spectacle unique – Bruce Springsteen, mon ami d’Amérique est le premier concert de musique rock entièrement surtitré jamais joué en France. Il multiplie les entrées dans l’univers de Bruce Springsteen par les dialogues entre les personnages, la traduction et l’arrangement des chansons. Il rend ainsi accessible à un vaste public sa musique et ses textes.

Le scénario – Deux musiciens d’animation sur le retour, une chanteuse et un pianiste, fatigués d’animer des soirées sans âme dans des bars improbables ou des soirées d’entreprise, tentent de redécouvrir le plaisir de jouer en revenant à leurs premières amours : les chansons de Bruce Springsteen. À travers leur quête, les spectateurs sont conviés à un voyage dans la carrière et l’œuvre du Boss.

Les paroles traduites… en live ! Pierre Girard, spécialiste de la littérature américaine (il est notamment le traducteur du best-seller de Kathryn Stockett La couleur des sentiments), s’est attaché à rendre intelligibles les images, les métaphores des textes de Springsteen. Tout au long du spectacle, les chansons sont traduites en direct grâce à un système de vidéoprojection.

La musique – Jouer Springsteen est une gageure : rien ne remplace la puissance de la voix du Boss et du E-Street Band. Le choix artistique s’est donc porté sur des arrangements qui respectent l’énergie du rock, mais introduisent d’habiles variations harmoniques. Les fans s’y retrouvent, tandis que le timbre du piano conquiert des oreilles plus rétives au rock.

Sont interprétés les grands succès (Streets Of Philadelphia, Dancing In The Dark, Born In The USA..), les classiques (Born To Run, The River), et des chansons moins connues illustrant les nombreuses facettes musicales de Springsteen : des perles country (Wreck On The Highway), des brûlots folk (The Ghost Of Tom Joad), ou une prière post-11 Septembre (My City Of Ruins).

Un peu de théâtre – Les deux interprètes se font acteurs entre deux chansons. Clins d’œil, aphorismes et réflexions, souvent légères, parfois graves : entrer dans l’univers de Springsteen, c’est par effet miroir, se questionner sur ce qui fonde, notre rapport à la musique, chez nous Français : French like US, baby we were born to run !

Bruce Springsteen, mon ami d’Amérique

ce n’est pas du rock,

ce n’est pas du théâtre.

C’est tout cela à la fois, avec un piano et deux voix.

Un spectacle Notes En Scène

Booking  : contact@notesenscene.fr